Summertime: Petit jeu entre ami(e)s consistant, durant tout l'été et chaque weekend, à marier deux images. Celle d'une œuvre d'art (picturale, littéraire, performance, numérique ou sonore) et d'un cliché illustrant, à vos yeux, votre weekend ( le lien peut être coloré, esthétique psychologique ou encore symbolique )

"On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes. "

Aujourd'hui c'est la rentrée des classes, et pour nous c'est une rentrée particulière puisque ma fille ainée quitte le cocon familial et part dans une autre ville commencer une autre vie, celle qu'elle s'est choisie.

C'est une chose étrange et difficile pour une maman que de savoir sa fille seule le soir, seule sur son chemin quotidien et inexorablement on se demande si on l'a bien accompagné sur le chemin de l'enfance et de l'adolescence. On doute on se questionne et on se dit que l'on n'a pas été parfaite et qu'on lui a  parfois fait supporter des choses difficiles.

On ne peut pas faire beaucoup plus que de se dire qu'on sera toujours là, à ses côtés, même un peu plus loin. On doit raisonner son coeur et se dire que tout l'amour qu'on a pour elle se transforme en confiance et en protection, en tentant de ne pas l'étouffer de ne pas lui briser ses ailes qu'on lui a donné.

Elle est mon ainée et je n'ai pas su lui donner la confiance et l'autonomie car je lui ai transmis beaucoup de mes angoisses, j'ai toujours eu peur pour mes enfants. Je sais que ce n'est pas bien mais je n'ai jamais pu contrôler cette peur, cette appréhension.
Pourtant je suis heureuse de la voir continuer sa route loin de moi mais déterminée et si facile.

Je pense aussi à sa cadette qui va se retrouver seule pour la première fois et qui même si elle ne le dit pas doit ressentir le même petit vide, cette tristesse, ce manque mais aussi ce stress de se retrouver en "tête à tête" avec ses parents et d'être le centre d'attentions qu'elle perçoit parfois comme de la surveillance.

 

Parce que après s'être serrées fort ... il faut lâcher la main de nos enfants

 

Et  je pense très fort à ces mamans d'enfants différents qui ne pourront jamais totalement leur lâcher la main, qui ne soufflent jamais et qui ont le courage, l'énergie et la force de faire de grandes choses pour eux . Et je vous invite à lire ces deux si forts témoignages :

 

Sophie & Zéphir

 

Claire et Simon

Hélène . .. Et les autres 

 et je leur dis BRAVO !

 

Récemment mis à jour15